L’Alliance One Planet

L’Alliance One Planet est l’organisme international chargé de soutenir, financer et faire croitre l’Initiative pour l’Empreinte Ecologique, le programme qui chapeaute les comptes nationaux d’Empreinte et de biocapacité.

L’Initiative est née du constat que “One Planet” n’est pas une métaphore mais simplement la description précise du contexte dans lequel vit l’humanité. Compte tenu du fait que nous vivons sur cette planète délimitée, comment chaque pays peut-il fonctionner pour assurer sa prospérité sur le long terme, sachant que l’humanité demande déjà plus que ce que les écosystèmes de la Terre peuvent renouveler?

Plus précisément, comment chaque pays peut-il…

  • permettre à sa population de s’épanouir, dans un contexte où la croissance démographique est rendue inexorable par la natalité et/ou les migrations et où de plus en plus de gens ont des aspirations matérielles légitimes (ODD),
  • tout en éliminant progressivement les énergies fossiles en 30 ans à peine, conformément à l’accord de Paris sur le climat,
  • et en protégeant l’intégrité des écosystèmes de la planète, conformément aux objectifs d’Aichi relatifs à la biodiversité?

Pays membres de l’Alliance One Planet

Des données et des outils sont nécessaires à la prise de décision publique et privée en vue de guider nos économies vers les meilleurs résultats possibles compte tenu des défis mentionnés ci-dessus. L’Alliance One Planet vise à rassembler toutes les nations qui partagent ces préoccupations et objectifs.

Les pays membres de l’Alliance One Planet s’engagent pour trois ans. Ils sont tenus de verser des droits annuels correspondant à leur taille démographique et à leur potentiel économique. Ils sont membres de facto du conseil des parties de la Footprint Data Foundation, l’entité morale détentrice des droits sur les comptes nationaux d’Empreinte et de biocapacité. Leurs représentants respectifs peuvent être élus pour présider l’Alliance à tour de rôle.

Comptes nationaux d’Empreinte et de la biocapacité

Initialement établis par Global Footprint Network, les comptes nationaux d’Empreinte et de biocapacité contiennent les données produites annuellement pour plus de 200 pays et régions du monde selon la méthodologie comptable de l’Empreinte Écologique. Cette méthodologie utilise environ 15 000 points de données par pays provenant d’agences des Nations Unies et autres organismes internationaux. Elle a été développée à l’origine par Mathis Wackernagel, cofondateur et président de Global Footprint Network.

Ces comptes constituent le seul indicateur complet au monde permettant de comparer la demande humaine sur la nature à la capacité de la planète à renouveler ses ressources biologiques. Ils révèlent le degré de vulnérabilité des pays en termes de développement durable, notamment face aux défis essentiels que représentent le changement climatique et l’accès aux ressources biologiques nécessaires pour alimenter leur économie. Ces comptes aident les décideurs à identifier les points de pression, les conflits potentiels, les défis économiques et les tendances à risque. Ils sont nécessaires pour développer une analyse solide de la sécurité des ressources dans chaque pays et dans le monde.

Enfin, l’évaluation qu’ils fournissent est fondamentale pour définir notre voie vers l’économie régénératrice à laquelle le dernier rapport du GIEC fait appel de toute urgence.

L’Initiative pour l’Empreinte Écologique

L’Initiative pour l’Empreinte Écologique s’efforce de fournir des comptes nationaux toujours plus transparents et solides en vue de renforcer leur pertinence, leur utilité et leur adoption en tant qu’outil décisionnel central à travers le monde. Développée par Global Footprint Network en partenariat avec l’Université York à Toronto, l’Initiative garantit l’indépendance de ces comptes.
Elle permet également à davantage de chercheurs de participer et de mettre en œuvre leurs approches innovantes, tout en maintenant la stabilité et la cohérence des comptes grâce à une gouvernance minutieuse et à une supervision scientifique rigoureuse.

L’Initiative comprend un réseau universitaire mondial et un comité consultatif scientifique qui améliorent et renforcent continuellement les comptes. Le réseau universitaire recherche et développe des améliorations potentielles. Le comité consultatif scientifique examine, sélectionne et recommande certaines de ces améliorations en vue de leur mise en œuvre. Au besoin, il peut demander l’avis des pays membres de l’Alliance One Planet.

L’Initiative est dirigée par le conseil des parties de la Footprint Data Foundation, auquel les membres de l’Alliance One-Planet siègent automatiquement. Le budget annuel de l’Initiative pour l’Empreinte Écologique est de 1,5 million USD. Ce budget comprend la production, la maintenance et l’actualisation des comptes, l’appui du comité consultatif scientifique, ainsi que les efforts élémentaires de coordination de l’Alliance One Planet.

Quels sont les enjeux?

Avantages pour les pays membres