Avantages pour les pays membres

La sécurité à long terme des ressources biologiques revêt une grande importance stratégique pour une économie nationale, comme l’a récemment souligné l’institution financière mondiale HSBC. Les données fournies par le biais des comptes nationaux d’Empreinte et de biocapacité aident les décideurs à identifier les points de pression, les défis économiques et les tendances à risque. Elles permettent également de développer des analyses prévisionnelles en connaissance de cause pour chaque pays et pour le monde, étant donné que pratiquement aucun pays ne fonctionne indépendamment de ses partenaires commerciaux et de ses concurrents.

Participer à l’Alliance One-Planet garantit un accès de premier plan à l’équipe de production des comptes nationaux d’Empreinte et de biocapacité, offrant la possibilité de recommander le développement optimisé des données pour des défis nationaux spécifiques. En outre, une collaboration étroite avec les autres pays membres peut générer des synergies simples mais fructueuses, telles que le partage des meilleures pratiques, des expériences pertinentes et des connaissances. Le meilleur moyen de relever le défi du déficit écologique consiste en effet à apprendre des autres et à transmettre ces leçons aux gestionnaires de ressources, aux planificateurs économiques et aux décideurs locaux.

Les principaux avantages pour les pays membres sont:

  1. L’accès privilégié à une base de données cohérente à l’échelle mondiale et scientifiquement solide sur l’efficacité des pays en termes de gestion des ressources biologiques. La capacité de régénération des écosystèmes étant le facteur matériel le plus contraignant pour la machine économique, cette base de données vous aide à identifier les conflits potentiels, les défis économiques et les tendances à risque pour votre pays, vos partenaires commerciaux et le monde entier.
  2. Recevez un rapport annuel personnalisé détaillant les résultats les plus significatifs pour votre pays et pour cinq pays de référence. Ce rapport indique les tendances historiques de l’Empreinte et de la biocapacité, y compris de ses composants. Il résume également les flux commerciaux et les Empreintes de production. En outre, il contient une estimation de l’Empreinte et la biocapacité actuelles (“now-cast”).
  3. La participation à l’avancement de cette base de données centrale, pour que les améliorations apportées aux comptes renforcent leur précision et leur pertinence. Tirez parti des expériences d’autres personnes travaillant à la croisée des sciences et des affaires publiques.
  4. Le partage d’idées novatrices et de meilleures pratiques en matière de sécurité des ressources dans le monde avec les pairs de l’Alliance. Transmettez ces leçons aux administrateurs, aux planificateurs économiques et aux décideurs locaux.
  5. Le renforcement de la réputation de votre pays en tant que leader sur le front du développement durable. Endossez et défendez le constat objectif des contraintes de notre planète unique pour accroitre votre impact et votre influence sur la scène internationale.
  6. Dégagez les informations clés sur les tendances de chaque pays grâce à des suites exclusives, et aussi exhaustives que possible, de données sur l’utilisation et la disponibilité des ressources (un peu comme le PIB, à titre de comparaison, indique la valeur ajoutée d’une économie nationale).
  7. Le développement d’applications ad hoc. L’accès privilégié à un réseau de recherche international ouvre des possibilités d’applications novatrices en matière de politiques publiques.

 

Pourquoi le monde a besoin de l’Alliance One-Planet :

a) L’Alliance One-Planet relie l’entreprise humaine à l’ultime contrainte matérielle: la capacité régénératrice de notre planète. A ce titre, elle regroupe les différentes pressions humaines (eau, biodiversité, climat, sols, déforestation, etc.) sous un même toit.

b) Son approche holistique offre des liens et des synergies avec de multiples initiatives de l’ONU : biodiversité, GDS, Accord de Paris, désertification, etc.

c) Le multilatéralisme dans le débat sur le climat n’est pas suffisamment fort et fiable compte tenu de, notamment, la volonté de Washington de quitter l’Accord de Paris, l’abandon par le Brésil de l’accueil de la COP25, et l’incohérence des objectifs nationaux de réduction avec les objectifs climatiques de l’Accord de Paris.

d) L’Alliance One-Planet fournit un cadre d’action fort pour l’action climatique, un cadre qui est calé sur l’intérêt économique de chaque pays plutôt que la bienveillance d’autrui et les impératifs de morale.

e) L’Alliance One-Planet a un objectif clair. Elle offre un produit avec une pertinence et une utilité mondiales : des comptes nationaux d’Empreinte et de biocapacité robustes et fiables.

f) L’accent mis sur la biocapacité soutient l’approche qui lie les émissions à la capacité de séquestration du carbone, comme le prévoit l’Accord de Paris.

g) Comprendre de combien de biocapacité nous disposons est très pertinent lorsqu’il s’agit de définir les stratégies de décarbonisation. Cela permet en effet de distinguer les stratégies qui déplacent le fardeau sur d’autres écosystèmes de celles qui réduisent réellement le fardeau.

h) La comptabilité de l’Empreinte Écologique facilite la compréhension des objectifs et des progrès accomplis. Par exemple, la demande humaine exprimée en nombre de Terres, en hectares d’Empreinte, en date de Dépassement de la Terre (la campagne Earth Overshoot Day génère 3 milliards d’impressions médiatiques par an) par opposition aux unités de mesure conventionnelles telles que les tonnes de carbone ou de CO2, les implications du réchauffement moyen de 2°C, ou les ppm pour les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

i) La comptabilité de l’Empreinte Écologique est ajustable du monde aux pays, aux villes, aux individus, et fournit à la fois la perspective de la production/du territoire ainsi que celle de la consommation.

Quels sont les enjeux?

L’Alliance One-Planet